13 MARS 2014

Bonjour à tous,
Nous sommes de retour au Québec depuis lundi soir.
Nous avons engrangé beaucoup d'Amour et Reconnaissance de la part des familles et enfants. Je reprends un cliché....quand nous donnons d'une main, nous recevons le double de l'autre, je vous témoigne que nous avons reçu, Denis et moi, c'est le centuple.
Tout d'abord, nos ami(e)s et employé(e)s de SuDen-entraide au Guatemala ont eu la grande surprise de revoir Denis en santé. Denis a pu les remercier pour leurs prières et pensées positives lors des temps difficiles des dernières années.
Depuis 6 ans que nous avons commencé le projet SuDen à Panajachel, je pense que ce fut le séjour le plus productif en émotions et le sentiment d'une mission accomplie après plusieurs années de travail bénévoles avec notre équipe du Québec. Depuis le retour de Mireya, nous avons vraiment développé et agrandit notre toile comme la vaillante araignée. C'est une chaîne de partage et d'entraide auprès des gens qui ont le plus besoin matériellement et psychologiquement.
Nous travaillons conjointement avec les municipalités pour un partenariat communautaire et connaître les besoins des gens. Nous sommes là pour les appuyer et non changer leurs façons de faire. L'aide apportée aux enfants handicapés de la clinique Fundabien se poursuit plus de 60 enfants sont parrainés par SuDen au Guatemala pour leurs soins hebdomadaires, leurs médications, rayon x etc. En novembre, nous avons fait des donations de vêtements et chaussures à chacun. En février, nous avons donné des appareils orthopédiques, articles médicaux et couches jetables. Aussi, une bénévole physiothérapeute, Françoise a donné des soins aux enfants.
À présent, deux garderies gouvernementales ont vu le jour depuis quelques mois. Une à Panajachel et une à Patananic, aldea de Panajachel, ce sont des garderies pour enfants dont les mamans sont mère monoparentale, veuves, divorcées donc pas d'aide des papas. Cela leur permet d'aller travailler et gagner un peu de sous. C'est gratuit pour les enfants de 1 à 5 ans. Ils reçoivent une alimentation équilibrée, ont un professeur et 3 gardiennes. Martha, employée de la municipalité de Pana et responsable des projets pour la femmes et les enfants, nous a rencontré en novembre dernier et fait la demande à SuDen Guatemala pour avoir des jeux infantiles. Stéphane et Michel ont fabriqué ses jeux pour les deux garderies et nous avons acheté deux balançoires de métal. Chantal, Cloé, Noémie, Nicolas et Marie-Pier ont joint le duo pour peinturer. une belle réussite!!! Les petits enfants sautaient de joie. Merci à la famille de Noëlline Gilbert de St-Joseph de Beauce pour la donation de 3 glissoires pour enfants.Martha nous a demandé aussi des vêtements, chaussures pour ses enfants car les mamans n'ont toujours les sous pour cela. Nous avons donné des chaussures neuves, dons de Chaussures Gilbert de Ste-Marie, Bce et Auparavant cette même équipe ont peinturé et rénové tous les jeux infantiles du centre de santé de Panajachel. Ils ont changé la glissoire brisée et nous avons envoyé souder les chaises brisées. C'est le parc public de Panajchel. Tout cela a été peinturé aux couleurs de SuDen-entraide soit le jaune et bleu, excellente idée de Stéphane.
Merci de tout coeur pour ce beau travail très apprécié par la population. Durant ce temps, Nicole, Carole, Danielle ont préparé les donations pour écoles dans les montagnes, garderies, hôpital de Sololà, petit hôpital de Panajachel. Les donations se font en majorité lors de notre séjour au Guatemala, c'est notre récompense et notre salaire de coeur. Les bénévoles ont compté tous les articles pour que Mireya et moi puissions prendre les sacs rapidement et l'inscrire dans le cahier de donation qui est ensuite signé par le ou la responsable de l'établissement. Les gens veulent avoir la liste au complet pour ensuite éviter le vol de matériel. Cela nous demande beaucoup de temps mais comme je disais plus tôt, nous sommes là pour appuyer et non pour changer leur façon de faire. Nous avons vécu de beaux moments d'émotions lors des distributions. Pour moi et Denis, l'apothéose fut l'aide apportée au niveau de la santé, un de nos objectif de SuDen.
Le bénéfice de notre comptoir d'entraide est investie au Guatemala en santé et éducation. En juin 2013, nous avons étudié la demande du centre de santé pour la donation de matériel pour la construction d'une grande salle pour recevoir les gens pour éducation en santé à des groupes de diabétiques, femmes enceintes, hygiène, gens âgées etc. Le centre de santé n'a que de petites chambres et ne peut recevoir beaucoup de gens en même temps. en partenariat avec la municipalité nous acceptons, nous donnerons le matériel et eux, la main d'oeuvre. La construction commence début septembre pour être presque terminé le 6 mars car le 7 mars c'est l'inauguration officielle avant notre départ. De plus, dans une des petites chambres, nous fournirons le matériel pour un endroit de stimulation pour les enfants. Ils recevront les soins gratuitement. Nous avons demandé à tous les employé(e)s d'être présent car c'est grâce à leur bon travail au comptoir d'entraide que nous pouvons aider encore plus. Au Québec, c'est grâce à votre générosité de temps et de donations matériels et monétaires que ce beau projet à vu le jour. Le seul ombre dans notre bonheur et fierté, l'absence de Gervaise pour compléter notre trio SuDen. Celle-ci a fait le choix de passer l'hiver au Québec. Cette inauguration est le résultat de notre travail journalier depuis 6 ans ensemble. J'étais très fière et j'ai remercié de tout coeur les Québécois pour leur grande générosité et en équipe, on réalise de grandes choses. Nous avons vécu une deuxième coupe de ruban à Godinez. Un point de santé comme ils l'appellent, sous la responsabilité du centre de santé de Panajchel. J'ai rencontré le comité du village en novembre qui nous demandait leur appui pour la construction d'un chemin pour aller à l'édifice en auto, ambulance et chaise roulante. Il n'y avait que des marches. Mi-janvier, ils ont commencé le travail. Nous avons accepté de payer le matériel et la municipalité , la main d'oeuvre. Un beau projet réalisée conjointement et de plus plusieurs personnes ont travaillé bénévolement pour abaisser les coûts. Nous étions avec les bénévoles québécois. Chacun a pu voir le résultat de leur travail au Québec. Un peu de repos, cette semaine et nous recommencerons les activités, collectes etc pour le prochain conteneur. MERCI DE NOUS AIDER À AIDER.

Translator Traductor Traducteur

Partenaire

Partenaire
www.kaliastyle.com/fr/

jeudi 13 mars 2014

Donations aux pompiers de Panajachel, dons des pompiers de la ville de Québec

Aujourd'hui, nous allons avec Stéphane pour une visite aux pompiers de Panajchel. Stéphane est un pompier de la ville de Québec. Il a apporté une valise d'articles pour aider les pompiers volontaires de cette localité.
Augustin nous reçoit , il est un des 6 pompiers permanents qui reçoivent un salaire. Plus de 50 sont pompiers volontaires. Chacun a ses heures de travail bénévole à faire chaque semaine, il y a aussi quelques femmes.
Nous visitons les installations et Stéphane voit le manque d'équipement. Tant d'articles dorment au Québec, un ami pompier de Stéphane s'est donné comme mission de ramasser les articles que les casernes doivent se débarrasser et mettre aux poubelles. De plus les pompiers de Panajachel sont aussi les ambulanciers. 
Grâce aux donations d'appareils orthopédiques de généreux québécois et aussi de Ortho Comfort Savard de Québec, nous avons donné des appareils qui aideront beaucoup les ambulanciers lors d'accident. Les pompiers-ambulanciers doivent faire des activités pour recueillir l'argent pour subvenir à leurs besoins en équipement. Grâce à Stéphane et son ami, nous voyagerons des articles qui viendront en aide à la population de Panajachel et ses environs. MERCI À VOUS DEUX!!!!








JE RÉALISE UN RÊVE.....MONTER DANS UN CAMION DE POMPIER....
STÉPHANE , NICOLAS SONT AVEC AUGUSTIN ET LE DIRECTEUR DE LA CASERNE. ILS SONT TRÈS HEUREUX DE RECEVOIR UN POMPIER QUÉBÉCOIS.

MIREYA ET DENIS SONT AVEC MOI LORS DE LA VISITE
MERCI À STÉPHANE SAVARD D'ORTHO COMFORT SAVARD,
VOTRE GÉNÉROSITÉ A ÉTÉ TRÈS APPRÉCIÉ PAR LES AMBULANCIERS.
C'ÉTAIT TELLEMENT BEAU DE VOIR LEURS YEUX PLEINS DE LUMIÈRE. CES GENS SONT TOUJOURS PRÈS À AIDER LEUR VILLAGE.
BESOIN DE CHANGEMENT DE CHAISES DANS LA SALLE D'ATTENTE....MIREYA A DÉCHIRÉ SON PANTALON SUR UN CLOU....
LE MYTHIQUE POTEAU  DE DESCENTE DES POMPIERS POUR PARTIR LORS D'UN APPEL....
UN POMPIER BÉNÉVOLE NOUS MONTRE LA SALLE OÙ ILS REÇOIVENT LES APPELS D'URGENCE

LES CHAISES DANS LA SALLE DE REPOS DES POMPIERS......PLACE À AMÉLIORATION ....
NICOLAS ESSAIE UNE CHAISE ROULANTE. MODIFIÉE...ILS SONT TELLEMENT DÉBROUILLARDS

MERCI ORTHO COMFORT SAVARD POUR VOTRE GÉNÉROSITÉ
STÉPHANE ET NICOLAS SONT FIERS DE PORTER LE CHAPEAU DES POMPIERS DE PANAJACHEL
LES POMPIERS SONT HEUREUX DE DONNER DES T-SHIRT À NOS QUÉBÉCOIS.


STÉPHANE S'APPRÊTE À FAIRE LA DONATION DES ARTICLES QUÉBÉCOIS
N'EST-CE PAS QU'ILS SONT BEAUX AVEC LEUR T-SHIRT DE POMPIERS DE LA VILLE DE QUÉBEC?
AVEC FIERTÉ, JE JOINS CETTE BELLE ÉQUIPE DE GENS GÉNÉREUX
UNE POMPIÈRE BÉNÉVOLE VEUT SON T-SHIRT DE QUÉBEC.
MERCI DE TOUT COEUR STÉPHANE ET TON AMI POUR CETTE BELLE GÉNÉROSITÉ
QUI J'ESPÈRE AURA DES SUITES.




mardi 4 mars 2014

Françoise travaille auprès des enfants handicapés de la clinique Fundabien


Françoise donne des soins aux enfants handicapés de la clinique Fundabien. Les besoins sont grands et Françoise peut donner son expertise de physiothérapeute. Bravo Françoise pour ton engagement au cours des 4 semaines.

n








Début des travaux pour les jeux d'enfants dans les deux garderies de Panajachel et Patanatic

Stéphane et Michel commencent à couper le bois pour les jeux d'enfants. Merci  Denis de l'Ouvroir Missionnaire de Ste-Marie, Bce de nous avoir donner une scie pour effectuer ses travaux. 

Le bois est coupé.

Ajouter une légende

Stéphane a apporté les plans du Québec.
Voici le jeu terminé. Les enfants sautaient de joie. Merci à la famille Gilbert( Noëlline et Françoise) de St-Joseph de Beauce pour la donation de 3 glissades. Cela fera le bonheur des enfants.

Jeu à la garderie de Patanatic où près de 20 enfants vont chaque jour.

Jeu à la garderie de Panajachel où près de 30 enfants vont chaque jour.
MERCI STÉPHANE ET MICHEL POUR CE BEAU TRAVAIL.

dimanche 23 février 2014

Notre visite chez Francisco avec les bénévoles de SuDen-entraide

 Nous continuons notre journée du jeudi. Après la donation à l'hôpital de Sololà et la promenade en bus et pick-up, nous arrivons sur la route qui mène à Semeja 2. le village de mon grand ami Francisco que nous connaissons depuis 9 ans.
C,est impressionnant de voir les maisons dans leur simplicité et entourées de champs de culture pour nourrir les familles.


Les agriculteurs doivent mettre de la chaulx sur les pommiers pour faire mourir une mousse verte qui peut détruire les arbres.


Culture de clili chipote, un espèce de melon ou citrouille qu'ils font bouillir. Ils en font une confiture qu'ils servent saupoudrée de farine de maïs.
En absence d'auto ou vélo, les gens marchent plusieurs kilomètres à pied parfois ayant à transporter une lourde charge.

Beaucoup de maison sont construites en adobe.
La petite école du village de Semeja. Francisco est un des professeurs.
Le bureau de Francisco dans sa classe.
Nous appuierons Francisco pour refaire le plancher de la classe. Lors de la construction du second étage de l'école, le mur arrière a enfoncée dans la terre donc les tuiles du plancher relèvent à plusieurs endroits. Le comité du village va donner la main-d'oeuvre et nous la céramique.
Deux petites filles du même âge, Noémie, 9ans en 3e année et Maria, 9 ans, en maternelle. Elle vient de commencer son école. Francisco lui donnait un peu de cours à sa maison et il a réussi à persuader le père alcoolique d'envoyer sa fille à l'école. Elle demeure à présent chez une tante qui l'habille et nourrit. SuDen-entraide paye son matériel scolaire et les activités. Nous avons 17 jeunes du primaires qui sont parrainés par SuDen-entraide grâce à la générosité des Québécois. Tout est suivi par Mireya qui a un contact direct avec Francisco.
Chantal donne un paire d'espadrilles à Rosa, nièce de Francisco qui a un enfant de 2 ans à 18 ans. Le père est parti au États-Unis dans l'illégalité et a abandonné sa femme et enfant sans aucune ressource financière.Elle demeure dans un petite maison sans eau et électricité. Nous aidons en fournissant des vêtements pour l'enfant. 
Nous marchons jusqu'à la maison de Francisco.
Le terrain de soccer de l'école
Sur notre chemin, nous voyons des petits enfants curieux de voir arriver des blancs dans leur village.
Voici deux belles petites filles...
Aet un beau petit garçon....
Nous arrivons chez Francisco et sa famille, 12 personnes vivent dans cette maison.

Surprise, nous voyons la production de maïs de l'année 2013. Les épis sèchent au soleil et doivent être retournés plusieurs fois par semaine. Ensuite, ils le mettent dans des poches, entreposent dans un petit hangar et vont chercher à mesure de leurs besoins alimentaires pour faire les tortillas. IMPRESSIONNANT!
Carole et Noémie montrent les différentes couleurs de maîs.

Francisco nous explique pourquoi 4 couleurs de maïs. Aussi l'importance des 4 couleurs soit le blanc, le jaune, le rouge et le noir dans leurs cérémonies mayas, c'est super intéressant. Les épis accrochés au toit sont pour les semences de l'année 2014. Cela se fera vers le mois de mars et avril.
Oscar, le jeune garçon qui tient le chien, est le fils de Cristina,  soeur de Francisco. Il est le frère de Rosa, la jeune mère de 18 ans. J'ai connu Oscar lorsqu'il avait 3 ans, il pleurait en nous voyant car il n'avait jamais vu de blancs. Je l'aime beaucoup et aidons pour ses études. il est charmant et tellement calme. Le fils de Rosa a ses côtés lui ressemble beaucoup. Il est son oncle. La même histoire se répète........Cristina est revenu chez ses parents avec ses deux enfants très jeune à l'époque. Le père les avait abandonné sans ressource...bien triste histoire.
Un autel maya trône dans une pièce, cadeau à Francisco d'une famille dont le père était un guide spirituel. Le mélange de religion maya et chrétienne car il y a un crucifix qui date de 1910. 
Une 2e autel  prend place dans la même pièce. Celle-ci appartenait au grand-père du père de Francisco. Ils font leurs offrandes et demandes à cet endroit dépendamment des jours du calendrier maya le Tslokin.
Noémie et Nicolas découvrent les animaux de la famille.

Le papa a fait sa réserve de bois pour alimenter le poêle de la maison.
Manuel sculpte les masques pour la vente pour aider la famille. Ensuite chacun  participe pour les peinturer et les vendre. Les bénévoles ont encourager la famille et nous avons acheté plusieurs revendre au Québec pour les aider comme à chaque année depuis 8 ans.
Maria mouds la farine de maïs pour mettre sur le clili-chipote qu'ils nous serviront par la suite.
Maria est la conjointe de Francisco.
Merci Francisco et ta famille pour votre gentillesse et amabilité à chaque rencontre.
Ce fut une journée bien remplie et intéressante pour les bénévoles.